T3 / 1944-1968 / Sport Prototype

Sport 24 h du Mans

35-SP 24h Du Mans.T3-1944-1968.xls
Feuille de calcul Microsoft Excel 41.5 KB

Les 24 heures du Mans, créé en 1923, considéré par tous comme l'épreuve majeure de l'endurance, a été de nouveau organisé à partir de 1949 et remporté pour la première fois par une Ferrari.

Pendant la période 1949-1965, Ferrari remportera l'épreuve à neuf reprises, loin devant Jaguar qui sera sacré à 5 occasions, avant que n'apparaisse la domination de Ford à partir de 1968.
 
L'exploit humain le plus retentissant, sera à mettre au compte de Louis ROSIER, qui dans l'édition 1950, associé à son fils Jean Louis pilotera sa Talbot Lago durant 23 heures de course.
Le réglement évoluera très vite, afin de limiter le temps de conduite de chacun des participants.

Le Belge Olivier GENDEBIEN remportera l'épreuve à quatre reprises, entre 1958 et 1962, associé trois fois à l'Américain Phil HILL, ce record ne sera effacé qu'à partir de 1969 et les six vistoires de son compatriote Jacky ICKX

Les 24h du Mans, seront intégré au calendrier du Championnat du Monde dès sa création en 1953, seul l'édition 1956 sera couru hors championnat.

L'édition de 1955, connaitra l'accident le plus dramatique du Sport Automobile avec la mort de 82 spectateurs, après l'envol, dans les tribunes,de la Mercedes-Benz 300 SL de Pierre LEVEGH.

L'épreuve a accueillie jusqu'à huit catégories différentes dans une même édition, en 1949 a été créé la victoire à l'indice de Performance, résultat qui reposait sur la distance effectuée en fonction de la cylindrée de la voiture.
Ce sont les petites Panhard puis DB-Panhard qui se sont souvent illustrées et qui remporteront la catégorie à dix reprises, entre 1950 et 1962.

En 1960 est apparu la victoire à l'indice Energétique, qui associait consommation et distance parcourue.

Sport Championnat du Monde

36-SP Chp-Monde.T3-1944-1968.xls
Feuille de calcul Microsoft Excel 50.0 KB
C'est le 8 mars 1953, à Sebring, qu'est donné le coup d'envoi du nouveau Championnat du Monde, FIA-CSI, des Voitures de Sport, CMS. Ce championnat est ouvert à toutes les catégories et Cylindrées, ainsi dans une même épreuve sont alignées aussi bien des voitures de plus de 5 litres que des petites 750 cc, complexité, chaque organisateur n'autorise pas la participation à toutes les catégorie suivant ses propres critères et en fonction de la spécificité de son réglement national. Ainsi, un même véhicule peut-être admis dans des classes et catégories différentes en fonction de l'organisateur. Ce premier tableau reprend les vainqueurs au scratch, toutes classes confondues. Dans les premières années de son existance, entre 1953 et 1957, le championnat sera disputé sur des épreuves de légende, tels les Milles Miglia, la Carrera Panamericana, la Targa Florio ou le Tourist Trophy. Mais pour des raisons de sécurité elles vont, tour à tour disparaitre, pour faire place à des courses en circuit, la plus célèbre d'entre elle étant les 24h du Mans.

Sport Chp.M / classe 3L-5L

37-SP Chp-M 3-5L.T3-1944-1968.xls
Feuille de calcul Microsoft Excel 38.5 KB
C'est dans la catégorie 3 à 5 litres de cylindrée que l'on retrouvait majoritairement le vainqueur au scrath d'une épreuve du CMS, parfois une seule des catégorie était représentée. Les dénominations ont évoluées au fil du temps, parallelement aux évolutions des réglementations du Championnat du Monde. Ainsi l'on retrouve les catégorie Sport (S) ou Prototype (P) parfois engagées dans une même épreuve, avec des cylindrées variables en fonction des organisateurs. L'on retrouve dans ce tableau la meilleure voiture dans les cylindrées 3 ou 5 litres, pas nécessairement vainqueur au classement général de l'épreuve.

Sport Chp.M / classe 2L

38-SP Chp-M 2L.T3-1944-1968.xls
Feuille de calcul Microsoft Excel 35.5 KB

La classe 2 litres de cylindrée a été longtemps la catégorie la plus régulièrement admise dans les épreuves du CMS, remportant à plusieurs reprises le classement général et principalement à la Targa Florio.

Cette épreuve, né en 1906 en Sicile sur le circuit des Madonies, avait la particularité, comme les Mille Miglia ou le Tourist Trophy, d'être couru sur un circuit routier d'une longueur variant de 70 à 100 Km, les départs s'effectuant non pas en ligne mais à intervals réguliers.

C'est sur ce circuit que Porsche a commencer a assoir sa domination avec ses modèles 718, puis 904, 906 et 910.

Sport Chp.M / classe 1.5L

39-SP Chp-M 1.5L.T3-1944-1968.xls
Feuille de calcul Microsoft Excel 34.5 KB
La classe 1.5L et 1.6L, va révéler la toute jeune marque Porsche, avec principalement ses modèles 550 puis 718, elle va asseoir sa domination sur cette catégorie, seul le petit constructeur OSCA, fondé en 1947 par les frêres Maserati, s'opposera à cette hégémonie avec son modèle MT4 1500. Dans les courses de légende, il faut citer les Mille Miglia, épreuve couru sur route ouverte reliant Brescia à Rome, aller et retour, sur une distance d'environ 1000 Miles. L'une des originalités de cette épreuve, les numéros de course étaient attribués en fonction de l'heure de départ du concurent, par exemple le N° 351 partait à 3h 51mn du matin. En 24 éditions, les marques Alfa Romeo et Ferrari l'ont emporté respectivement à 11 et 8 reprises

Sport Chp.M / Classe 1.1L-1.3L

41-SP Chp-M 1.1L 1.3L.T3-1944-1968.xls
Feuille de calcul Microsoft Excel 34.0 KB
C'est dans les classes 1100 et 1300 cc, que les petites Cooper, Lotus et Lola vont faire leurs premières armes dans la catégorie Sport Prototype, essentiellement motorisées par le moteur Climax. C'est également dans cette cylindrée qu'Alpine-Renault fera triompher ses modèles A210 et Abarth sa petite 1300 OT. Le Tourist Trophy, épreuve créée en 1905, sera tout d'abord organisé sur l'ile de Man, territoire Britannique qui n'appliquait pas de limitation de vitesse. De 1928 à 1936 l'épreuve sera transféré en Irlande du Nord sur le circuit routier de Ards, après un passage en 1937-38 sur le circuit Anglais de Donington, elle retournera en Irlande du Nord sur le circuit de Dundrod jusqu'en 1955. Après le drame du Mans 1955, l'épreuve sera successivement organisé sur des circuits permanents, Goodwood de 1957 à 1964, Oulton Park de 1965 à 1969 et Silverstone depuis 1970.

Sport Chp.M / Classe 750cc

42-SP Chp-M 750cc.T3-1944-1968.xls
Feuille de calcul Microsoft Excel 28.5 KB
Après la seconde guerre mondiale, nombreux petits constructeurs automobiles utilisaient des moteurs de faibles cylindrées, allant de 700 à 850 cc, c'est dans cette catégorie que devaient s'illustrer le constructeur Deutsch-Bonnet, équipant ses DB d'une mécanique Dyna Panhard. Les 12 Heures de Sebring, épreuve inscrite au calendrier du championnat du monde de 1953 à 1972, est l'une des plus ancienne épreuve d'endurance encore en activité au 21 ème siècle.

GT Chp.M / GT1

43-GT1 Chp-M.T3-1944-1968.xls
Feuille de calcul Microsoft Excel 36.0 KB
A sa création en 1953, la catégorie Grand Tourisme [GT] n'a été intégré que partiellement dans le Championnat du Monde, quelques épreuves seulement leurs ouvraient un droit a y participer. Il faudra attendre 1962 et l'organisation d'un nouveau Championnat du Monde des marques, pour voir apparaitre des titres réservés aux différentes catégories de GT ; GT +2.0L, GT 2.0L et GT 1.0L. Entre 1963 et 1967, ce n'est pas moins de cinq couronnes différentes qui furent décernées par an. Ce tableau concerne les vainqueurs de la catégorie GT, dans la plus forte cylindrée engagée dans une épreuve du Championnat. La Carrera Panamericana ou Pan AM, a été une épreuve organisé à seulement cinq reprises, entre 1950 et 1954, cette course traversait le Mexique du Nord au Sud et restera, dans les mémoires, comme une compétition à risques multiples, comparable sous certains aspects aux Mille Miglia Italien.

GT Chp.M / GT2

44-GT2 Chp-M.T3-1944-1968.xls
Feuille de calcul Microsoft Excel 34.0 KB
Ce tableau, concerne les vainqueurs de classe GT, dans une cylindrée comprise entre 1.3L et 2.0L. . Les 1000 Km du Nurburgring, intégré dans le CM-SP dès sa création en 1953, resteront jusqu'en 1983 comme une des épreuves majeures du championnat, avec son tracé hyperselectif courue sur la Nordschleife, boucle nord du circuit, d'une longueur de vingt deux kilomètres.